Le kunaï émoussé
Azûru, Jôheki no Kuni - édition été 203 n°3
Le plus gros scandale de l'Histoire

Révélations d'un accord mondial illicite

C'est une nouvelle qui aura déjà ébranlé le monde entier et qui, le cas contraire, le secouera définitivement lors de la parution de ces lignes. Si nos vies sont déjà menacées, c'est la liberté de connaissance et la vérité que nous souhaitons sauver.

Sans donner une véritable date, il y a plus de deux siècles, les grands pays du monde et leurs pouvoirs de l'époque ont ouvert des pourparlers à propos d'une grande île. Cette île, aussi grande qu'un pays, n'est présente sur aucune carte. Pour cause Wasure no Kuni, le Pays Oublié, fut caché au grand public depuis cet accord secret.

Avantage stratégique et opportunité d'y mener les expériences et emprisonnements les plus secrets, les grands pays qui nous gouvernent sont tombés d'accord pour se partager dans le plus grand secret ce pays alors découvert. Ils y ont chassé ensemble les tribus s'y étant établies et y ont enfermés leurs prisonniers les plus embarrassants ou dangereux là-bas.

Imaginez le nombre d’affaires non-résolues et de disparition suspectes qui pourraient enfin trouver une réponse dans l’Histoire. Et si ceux qui nous gouvernent aujourd’hui ne sont probablement pas aussi fautifs que leurs prédécesseurs ayant établi cette supercherie, il nous est tous demandés de réfléchir et d’essayer de comprendre pourquoi ils n’ont rien fait pour changer ce qui reste, ni plus ni moins, un crime contre l’humanité. [...] chaque nation doit se préparer à voir la criminalité bondir en flèche. Mais la découverte de ce mensonge ne s’est pas faite sans raison. La Prison Inavouée, immense pénitencier de l’île de Wasure no Kuni, a été attaquée. Les prisonniers ont été libérés et une grande partie a réussi à quitter le Pays Oublié. Cet article n’est pas seulement accusateur, il est même surtout préventif : chaque nation doit se préparer à voir la criminalité bondir en flèche. Car si nous pouvons, en tant que citoyen, nous sentir trahis de ce complot ; les prisonniers, eux, auront un ressentiment d’un niveau infiniment plus élevé… et dangereux.
Les Fanatiques

De rumeur à horreur

Parmi les évadés de la Prison Inavouée de Wasure no Kuni, les spectres d’un mouvement aussi fanatique que dangereux ont ressurgi. Beaucoup les ont appelés Fanatiques et certains ouvrages vieux parfois de plusieurs décennies dressaient déjà leur profil. Jusqu’à aujourd’hui ils n’étaient que des rumeurs pour les quelques-uns qui pouvaient en avoir entendu parler mais dorénavant, nous savons qu’ils existent bel et bien.

Ce groupuscule – dont le nombre est contredit en fonction des ouvrages – semble vénérer des Dieux que l’on pourrait, là encore, croire imaginaires. Mais si ces Fanatiques existent bel et bien, qui serait assez audacieux pour réfuter leur idéologie sans preuves ? Et comment ne pas repenser au monstre qui frappa lors de la Rébellion de Taiyô, l’année dernière ?

Dans tous les cas, les quelques conseillers internationaux que nous avons réussi à joindre nous ont confirmé l’existence de ces Fanatiques, pour souligner leur grande dangerosité. Parmi les prisonniers qui se sont échappés, ils seront sans aucun la priorité des milices du monde entier.

Hormis des habits aux ornements et bijoux dorés, nous ne pouvons vous fournir d’informations précises sur ces hommes et ces femmes.

Coup d'état à Tetsu no Kuni

Taira Fugaku est le nouveau Shogun

Nous n’avons pu sortir d’édition depuis un long moment. Suite à ce que nous vous avons révélé sur Wasure no Kuni, nous avons subi plusieurs coupes budgétaires, nous limitant sur le nombre d’articles que vous trouvez sur ce journal. Nous aurions aimé vous parler d’autres choses, mais nous avons dû faire un choix. Nous espérons que vous comprendrez.

Tetsu no Kuni a un nouveau Shogun et Seigneur. Taira Fugaku, dernier héritier légitime du prédécesseur Nagamasa Nobuhide, a vraisemblablement mené un coup d’état avec l’appui de diverses forces armées et des Samouraïs convaincus de son sang.

Si nos sources nous ont fait savoir que le nouveau Shogun n’aurait pas tué son prédécesseur, elles nous rapportent que Tsuchi no Kuni et plus particulièrement Iwagakure no Satô, est intervenu tout d’abord via son ancien Tsuchikage – assassiné par Taira Fugaku – puis par une équipe envoyée sur place.

Il semblerait que l’incident diplomatique entre les Pays du Fer et de la Terre ont été évités. A Tetsu no Kuni, l’Ordre Samouraï semble déjà s’être habitué au nouveau pouvoir et à son nouveau Shogun.
Seichi

Chronique d'Ohana

Durant mon voyage qui m’a amené jusqu’à Wasure no Kuni puis m’a permis de constater l’horreur liée à la libération des Fanatiques et prisonniers, j’ai été accompagnée de deux mercenaires que je pensais assez… communs. Force a été de constater que je m’étais trompée.

Outre leur efficacité grâce à laquelle nous sommes en mesure de vous offrir cette édition, ces deux shinobis indépendants n’appartenaient à aucune des trois cités ninjas. Pourtant, leur cause semble tout aussi louable. Ils ont objectif d’amener la paix à un pays qui en semble plus éloigné que jamais : Ame no Kuni. [...] il est néanmoins évident que le pays va de plus en plus mal. Si mon objectivité me poussera à rappeler qu’aucune preuve aujourd’hui ne prouve que le Seigneur et son pouvoir en place profite ou incite volontairement à la criminalité dans le Pays de la Pluie, il est néanmoins évident que le pays va de plus en plus mal. Même le Collectif, le réseau souterrain criminel le plus recherché du Grand Continent, s’y est établi.

Seichi, tel est le nom du mouvement auquel appartiennent ceux qui furent mes accompagnateurs. Leur objectif est de placer leur chef à la tête de ce pays, prônant par ailleurs sa légitimité par le sang. Reste à voir si leurs méthodes pour y arriver seront efficaces et comment le pouvoir en place accueillera l’émergence de ce groupe.